Romans

Hybride tome 1: La levée du voile de Gwendoline Vervel

Depuis dix ans, Margot Pommery est exilée dans un pensionnat au fin fond du Vercors. Sa mère, Adélaïde, l’a tenue éloignée de son foyer durant tout ce temps, pour la punir d’un tragique événement, dont elle la tient pour responsable. Contre toute attente, Margot est pourtant rappelée chez elle en Champagne, pour passer l’intégralité des vacances d’été. Un été qui s’avère plus intense que prévu, car la jeune fille découvre qu’elle est une descendante des elfes et des druides, gardienne d’un savoir ancestral et puissante guerrière en devenir. 

À l’aube d’un destin fantastique et dangereux, la jeune fille peut compter sur ses amis de toujours, Violette et Baptiste, pour affronter avec elle les sombres secrets familiaux et le retour du légendaire tueur d’elfides : le Dépeceur sanguinaire immortel, lancé sur ses traces… 

6.5/10

400 pages

Merci à l’édition Scrineo et Netgalley

Cela fait dix ans que Margot n’est pas rentrée chez elle. A 16 ans, la rancoeur que sa propre mère lui porte est lourde à porter, surtout qu’elle n’en comprend pas la raison.  

Lorsqu’à la fin de l’année scolaire, son père accompagné de son meilleur ami, vient la chercher pour la ramener au domaine familial, Margot se dit que c’est peut-être une page qui se tourne… 

Et quelle page! Elle se découvre une ascendance magique, et apprend l’existence d’une multitude d’êtres mythologiques… 

Le résumé me plaisait bien, la couverture était absolument magnifique! Que voulez-vous, j’ai craqué! 

J’aime assez les romans où l’on mélange le féérique au réel, à condition que cela soit bien dosé. Ce qui est le cas ici. 

Margot est attachante, son histoire intéressante. La trame suit une belle logique. Et les événements se succèdent dans un bon rythme. 

Une fois passés tous ces points positifs, il y a tout de même quelques faiblesses. Je regrette par exemple un manque de profondeur. Je m’explique. 

Les histoires des différents personnages est bien construite. Ils possèdent des passés qui permettent de les connaître mieux, et de leur donner une réelle consistance. Là dessus, rien à dire. 

Par contre, je trouve que certains, au présent, ont des réactions trop légères, ou que l’on passe trop rapidement à autre chose. Les changements de comportements sont trop radicaux, et les explications données pas toujours assez détaillées à mon goût.  

Les plans magiques apportent, encore une fois à mon sens, trop de facilités techniques à l’histoire générale. Cela finit parfois même par devenir limite incohérent. C’est dommage. 

Toutefois, ce roman m’a fait un joli petit moment de lecture. 

À propos de l’auteur

aufildespages chroniqueuse littéraire

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :