« Le fouet claque, les chevaux s’élancent. L’attelage longe la Seine, qui tend son bras maternel avec une nonchalante tendresse et coule en un long ruban vert aux reflets incertains. Un foisonnement architectural jalonne le parcours, dans un désordre apparent de maisons, de palais, de monuments. Mais de cette confusion minérale, jaillit un ordonnancement qui s’emboîte dans un plan plus vaste, dont la logique même échappe à ses constructeurs. Les cœurs de pierres racontent leur propre histoire à l’infini, reflétant un temps occulte, dérobé à la compréhension humaine. » 
Mon avis: Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, après avoir lu le résumé.
Et moi voilà emportée dans un récit se situant fin du XIXe siècle, entre histoire familiale, vengeance et Franc-maçonnerie.
Clara est engagée, dans une maison noble, pour être la demoiselle de compagnie à la demoiselle de la famille. Elle devra parfaire ses connaissances auprès du précepteur familial, et apprendre la bienséance.
Cela pourrait être tout simple, mais non. Henri de Beaufort, le père de famille, malheureux dans son couple, folâtre dans un bouge particulier et intègre une loge de franc-maçonnerie. Cela pourrait aussi rester simple, et s’arrêter là.
Là ou l’intrigue devient intéressante, c’est quand les deux mondes se rencontrent. Un meurtre, puis un deuxième, puis un enlèvement… Ca y est le décor est planté, quelque chose se passe: qui peut donc sévir ainsi?
Une enquête policière, des rencontres politiques, et les drames familiaux… J’ai apprécié la lecture, même si un petit manque s’est fait sentir.Je ne peux pas vraiment expliquer ce qu’il manquait au juste, peut-être simplement des jonctions entre les différentes parties de l’histoire.
Malgré cela, ce livre a été fort plaisant, et j’ai passé un bon moment.

Points attribués: 7/10

Je remercie la Société des Ecrivains pour ce voyage dans le temps

[su_divider]

 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :