Romans

Petites créatures de Mélanie Golding

Lorsque la fragile Lauren Tranter met au monde des jumeaux, elle se sent coupable de ne pas éprouver immédiatement pour eux cet amour viscéral qu’on attend d’une mère. Mais quand ce sentiment arrive enfin, il dévaste tout sur son passage. Un incident à la maternité va la bouleverser encore davantage : au milieu de la nuit, elle est attaquée par une femme effrayante qui menace d’échanger ses enfants contre les siens. 

Quand, quelques jours plus tard, les bébés disparaissent, c’est l’enquêtrice Jo Harper qui les retrouve sains et saufs. Mais la jeune maman, d’abord euphorique, est bientôt persuadée que ses jumeaux ont été remplacés par des créatures démoniaques. Alors que sa hiérarchie la somme de classer l’affaire, Jo, hantée par un passé douloureux, s’obstine… 

7/10

368 pages

Merci à l’édition Presses de la Cité pour ce roman particulier 

Mon avis: Lauren Tranter est écrasée par la fatigue. Elle vient de mettre au monde des jumeaux, et les premiers jours sont épuisants. Surtout que son mari ne lui est pas vraiment d’une grande aide. 

De plus, le stress est continuellement présent depuis qu’une femme à l’hôpital a essayé de lui prendre ses enfants. Personne ne la croit, personne n’a rien vu. Mais elle est certaine de ne pas avoir rêvé. 

Le cauchemar, pour elle, ne fait que commencer…. 

Que voilà un roman très, très, particulier! 

Dès le premier chapitre, on sent bien que quelque chose ne va pas du tout. Une sorte de malaise omniprésent, un décalage bizarre. Ce décalage, c’est Lauren qui le vit et qui le ressent. 

Elle a peur de tout, et est en état d’alerte constant. Elle ne dort plus, ne mange pas, ne veut pas quitter ses enfants des yeux. Elle est persuadée que si elle le fait, on les lui prendra. 

Tout le roman est haletant. A chaque instant, je me suis retrouvée moi aussi tendue par la peur de Lauren. Ses réflexions sont prenantes, et les événements qu’elle vit sont intrigantes.  

La conclusion est particulière, elle aussi. Je ne m’y attendais pas vraiment, et j’ai été vraiment surprise. J’ai adoré ça, d’ailleurs. 

Et surtout, la fin est intrigante!! Elle nous donne des explications qui amène à des questionnements. Un peu comme le film Inception, pour lequel on se demande si la toupie arrête de tourner ou pas. Vous voyez ce que je veux dire? 

C’était en tout cas intéressant et ça se laisse vraiment lire! 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :