Lorsqu’une mystérieuse superwoman sauve in extremis un adolescent tombé sur les voies du métro new-yorkais, McKenna Jordan pense tenir une histoire en or. 

En tentant d’identifier l’héroïne, volatilisée comme par magie, la journaliste – et ancienne procureure adjointe – met la main sur une vidéo de l’incident. Contre toute attente, elle croit y reconnaître une amie chère disparue dix ans plus tôt sans laisser de traces. Ébranlée dans ses certitudes, McKenna va replonger dans cet épisode douloureux de son passé. Persuadée que ce fantôme veut être retrouvé, elle enclenche alors malgré elle les rouages d’une affaire aux ramifications obscures, mettant à vif d’intimes blessures… 

8/10

428 pages

Merci à l’édition Presses de la Cité et Netgalley

Un jeune pickpocket est sauvé in extremis de la mort sur les rails du métro par une femme qui disparait dans la foule trop rapidement. 

McKenna Jordan tombe sur ce fait divers par hasard, et tant que journaliste, décide de creuser pour trouver l’identité de cette femme courageuse. Quelque chose dans les brèves images qu’elle a vu la font tiquer. Elle a l’impression de connaître la silhouette.. 

Mais lorsque des événements inquiétants se mettent en branle autour de la jeune, elle est certaine de tenir quelque chose d’important… 

Alafair Burke est un nom connu dans le monde du polar. Il réussit toujours à créer une intrigue intéressante, emplie de rebondissements. 

Cette histoire est complexe au plus haut point. On démarre d’un simple fait divers pour arriver à une machination compliquée. A la suite de la jeune journaliste, nous découvrons un tableau qui ne cesse de s’agrandir pour englober de nouveaux éléments chaque fois plus sombres.  

L’enquête que McKenna mène est intéressante, et se déroule à cent à l’heure. Une espèce de course contre la montre, mais dont on ne comprend pas vraiment tout de suite toutes les finalités. On garde un peu de mystère pour plus tard, plus loin.  

Ce récit nous permet de nous introduire dans différentes sphères du monde américain: magnats de la finance, politique, armée. Un ensemble rude et loin d’être toujours clair, ce qui ajoute de la complexité à l’histoire. 

Je me suis bien installée dans ce roman, le lisant rapidement sans vraiment réussir à décrocher! Je ne peux que vous le conseiller! 

aufildespages

aufildespages chroniqueuse littéraire

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :