1, 2, 3, nous irons....

1, 2, 3, nous allons… au cinéma!

1, 2, 3, nous allons… au cinéma!

Notre comptine démarre… Mais à notre manière, évidemment. 

Revisitons cette célèbre petite chansonnette en l’adaptant à notre passion.

Cette semaine, nous allons compter et présenter trois lectures se rapportant au thème donné.

C’est parti! 1, 2, 3, nous irons… au cinéma! J’ai choisi de vous parler de roman dans lequel se passe le tournage d’un film, ou d’une histoire ayant été adaptée au cinéma.

N’oubliez pas de me laisser votre lien en commentaire si vous souhaitez me suivre dans cette aventure! Je vous rendrai visite avec grand plaisir!

Le thème de la semaine prochaine sera le Carnaval! Venise, Rio et autres endroits mythiques de cette festivité sont bien sûr à l’honneur.

Synopsis: Julie Crawford n’a qu’un rêve en tête : rejoindre Hollywood pour devenir scénariste ! Ainsi décide-t-elle de quitter sa ville natale de l’Indiana pour gagner les prestigieux studios et leurs stars glamour. Mais, sur place, ses rêves se heurtent à la dure réalité des plateaux. Renvoyée par le très célèbre réalisateur d’Autant en emporte le vent, Julie croise par chance la route de l’actrice Carole Lombard, dont la liaison avec Clark Gable, toujours marié, fait grand bruit dans la presse à scandale. 

Devenue l’assistante de Carole, Julie est aux premières loges de ce scandale qui éclabousse tout Hollywood et pourrait nuire à la publicité du film à succès que promet d’être Autant en emporte le vent… 

Les passions tumultueuses du couple Gable-Lombard donneront-elles à Julie le courage d’ouvrir ses ailes et de se libérer de son passé ? 

Ce que j’en ai pensé: J’ai fait un magnifique voyage qui m’a énormément plu! 

Lire la suite

Si près des étoiles
Confident royal

Synopsis: « Je l’apprécie tellement. Il est si bon, doux et compréhensif… il m’apporte un réel réconfort. » C’est en ces termes que la reine Victoria parla d’Abdul Karim, un Indien de confession musulmane qui fut son confident et son professeur d’urdu durant les dernières années de son règne. En moins d’un an, ce greffier adjoint de la prison d’Agra, âgé de vingt-quatre ans et fraîchement débarqué en Angleterre pour être serviteur lors du jubilé d’or de la reine, devint l’un des hommes les plus puissants de la Cour britannique. La relation intense et controversée qu’ils entretinrent manqua de déclencher une révolte au sein du Palais royal. Abdul n’en resta pas moins aux côtés de la monarque, jusqu’à la fin, usant notamment de son influence lors des premiers mouvements d’indépendance des colonies.

Soigneusement documenté et rédigé dans un style romanesque, ce livre aborde une période méconnue de la vie de la reine Victoria : une amitié extraordinaire et une histoire d’amour inoubliable.

Ce que j’en ai pensé: Je ne regrette absolument pas d’avoir lu ce livre, et je dois dire que l’auteur a réussi à nous brosser un tableau très clair de l’époque, s’appuyant sur les recherches qu’elle a fait pour y parvenir, fournissant des extraits de journaux, de correspondance et parfois de photos. Cela m’a ému de voir et d’entendre tout cela, plus de 100 ans après les faits. 

Lire la suite

Synopsis: Vienne, 1933. À 19 ans, Hedy Kiesler, séduisante actrice d’origine juive, épouse Friedrich Mandl, un riche marchand d’armes. Conscients de la menace qui vient d’Allemagne, ses parents cherchent, par ce mariage, à la protéger. Malheureusement, Mandl s’avère être un homme possessif et opportuniste, qui fraye bientôt avec les nazis. Horrifiée, Hedy parvient à s’enfuir et s’installe aux États-Unis, où elle devient Hedy Lamarr, superstar hollywoodienne. 

La jeune femme ne peut cependant oublier l’Europe et décide de contribuer à sa façon à l’effort de guerre. Celle qui est aussi une scientifique de talent met alors au point un système de codage des transmissions révolutionnaire, utilisé de nos jours pour la téléphonie mobile ou le Wifi. 

Dans ce récit à la première personne, Marie Benedict redonne vie à une femme hors du commun, dont le plus grand rôle fut oublié, voire ignoré, durant des décennies… 

Ce que j’en ai pensé: Je suis ravie d’avoir pu faire la découverte de cette femme, telle qu’elle était entièrement, et pas seulement parce qu’elle était belle. 

Lire la suite

La femme qui en savait trop

Commentaires

19/02/2021 à 17 h 38 min

J’ai aussi beaucoup aimé Si près des étoiles 🙂



Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :