Expression et proverbes

Donner sa langue au chat

Abandonner une recherche, demander la bonne réponse. « Je ne sais pas, je donne ma langue au chat ». Nous avons tous déjà cela au moins une fois dans notre vie. Mais d’où vient cette expression?

Petit retour en arrière

Bien avant de vouloir être généreux avec les chats, c’est au chien que l’on jetait cette partie de notre anatomie.

C’est surtout pour le mot de cette énigme-là qu’il faut se garder de jeter sa langue au chien.Astolphe de Custine, L’Espagne sous Ferdinand VII, page 312, 1838

En effet, l’expression « jeter sa langue au chien » revenait à sous-entendre que l’on donnait les restes d’un animal, qu’on abandonnait. A l’époque, c’est d’ailleurs souvent ainsi qu’on nourrissait cet animal de compagnie: Il recevait les reliefs des repas. L’expression était donc tout à fait normale.

Au XIXème siècle cependant, le chat a trouvé sa place dans la société. Et les expressions se sont également adaptées.

Georges Sand a, à cette époque, utilisé une autre expression proche:  » Mettre quelque chose dans l’oreille d’un chat ».
Il s’agissait là d’exprimer le fait de confier quelque chose qui devait être gardé secret. Le chat possédait, du coup, de nombreux secrets qu’il gardait pour lui.

« Donner sa langue au chat » est devenu logique, puisque cette fois, c’était donner la parole au chat, qui, gardien de beaucoup de savoir, aurait certainement la réponse.

Petit plus

Cette expression a des équivalences dans d’autres pays. En voici un florilège

Angleterre: Renoncer au fantôme

Bavière: Jeter le fusil au grain

Bretagne: Son chat est aveugle

Hongrie: Le maître est libre

 

Un commentaire

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :