En hommage à Gonzague Saint Bris

hommage

Petite biographie

Gonzague Saint Bris, né le à Loches (Indre-et-Loire) et mort le à Saint-Hymer (Calvados)

Gonzague Marie Joseph Vincent François Saint Bris est le fils d’Hubert Saint-Bris, diplomate, ancien élève de l’École nationale d’administration, et d’Agnès Mame, poétesse amateur.

Prénommé Gonzague en souvenir de son cousin Gonzague de Saint-Geniès, deuxième d’une famille de huit enfants (sept garçons et une fille), il est né à Loches et a été élevé au château du Clos Lucé à Amboise, propriété de sa famille depuis le 30 juillet 1855.

Par sa mère, il descend de Louis Mame, l’un des éditeurs de La Comédie humaine. Son frère aîné était Jean Saint-Bris (1947-2004), 4e comte romain

Le 22 septembre 1979, Gonzague Saint Bris se marie au château du Saillant avec Clémence de Lasteyrie de Saillant (1962), fille de Guy de Lasteyrie du Saillant et d’Isabelle Giscard d’Estaing, sœur du président de la République Valéry Giscard d’Estaing. Bernard de La Villardière, futur animateur et journaliste, occupait la fonction de placier lors des festivités du mariage.

Anecdote

Parcours professionnel

J’étais un adolescent fiévreux qui comptait sur la littérature pour ouvrir les portes du monde

Autodidacte, il fut successivement journaliste à La Vigie marocaine (1967) au Maroc puis à La Nouvelle République à Tours (1968), critique littéraire, animateur sur la radio Europe 1 (2e moitié des années 1970), en particulier de la très intimiste émission « La ligne ouverte », parole offerte aux auditeurs et proposant « d’inoubliables instants de radio », chroniqueur au Figaro (1980), fondateur et animateur de la radio libre Méga l’O (1981), directeur de la stratégie et du développement du groupe Hachette Filipacchi Médias (1987-2001), chargé de mission au ministère de la Culture et de la Communication (1986-1988), directeur-propriétaire du magazine Femme. Il est chroniqueur pour Paris Match, notamment lors d’événements concernant les familles princières ou royales, entre autres le mariage du prince Albert II en 2011 à Monaco, où il rencontre Cyril de La Patellière.

Toutes les nuits, je me réveille naturellement à 4 heures du matin, et j’écris trois feuillets pendant un an, ça fait 5 000 pages, ça fait 2 livres par an.

Gonzague Saint Bris est régulièrement invité de l’émission Midi en France sur France 3. Dès le 28 septembre 2016, il a une chronique dans
l’émission OFNI, l’info retournée animée par le jeune Bertrand Chameroy sur W9. L’écrivain parle d’une information people (le divorce des Brangelina par exemple) à la manière d’une critique de pièce de théâtre.

Oeuvres littéraires

Gonzague saint bris a une bibliographie impressionnantes, tant par la quantité que par la qualité de ses écrits.

Le dernier en date est Deshabillons l’histoire de la France

Source

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :