Biographies

Judy Garland, splendeurs et chutes d’une légende de Bernard TESSIER

Edition: L’Archipel 

Nombre de pages: 265 pages

0 %

Résumé: Comédienne, danseuse, chanteuse, Judy Garland fut la reine incontestée de la comédie musicale et la « petite fiancée de l’Amérique ». 

Privée de son enfance par une mère qui l’a propulsée sur scène dès l’âge de trois ans, engagée a treize ans par la MGM, elle devient une star en entonnant « Over the Rainbow » dans Le Magicien d’Oz (1939). Elle enchaîne alors les succès qui font d’elle une cash machine inusable… ou presque. Fragile et complexée, Judy s’épuise et ne résiste qu’a grand renfort d’amphétamines prescrites par le studio. Début d’une descente aux enfers que cinq maris – dont Vincente Minnelli, le père de Liza – ne sauront empêcher… 

Broyée par le système hollywoodien après son licenciement de la MGM, la star rebondit avec Une Etoile est née, avant de se consacrer a la chanson, devenant aux États-Unis le double féminin de Frank Sinatra. Mais elle n’échappe pas a ses démons – insomnies, alcool, crises suicidaires – et disparaît a quarante-sept ans, le 22 juin 1969, victime d’une overdose de barbituriques. Adulée du public, icône de la communauté gay, elle entre a jamais dans la légende. 

C’est ce parcours flamboyant et tragique que retrace Bertrand Tessier, a l’aide de témoignages inédits. 

Merci à l’édition L’Archipel pour cette belle biographie

Mon avis: Les plus jeunes ne l’ont peut-être pas vu, mais en ont certainement entendu parler… Ils ont en tout cas entendu les nombreuses reprises de la chanson “Over the Rainbow”, chanson qui a été la consécration de cette jeune brunette nommée pour la scène Judy Garland. 

Mais que sait-on vraiment d’elle?  

J’ai abordé cette lecture avec une belle impatience. J’avais adoré Le magicien d’Oz, l’un de ses plus beaux films à mon sens. Aussi, l’idée d’en apprendre davantage sur la femme qui se cache derrière l’actrice m’intéressait particulièrement. 

Cette biographie trace une ligne du temps, sur laquelle elle déroule toute la vie de Judy Garland. Cette petite fille dotée d’un don précoce pour la scène… Ces représentations avec ses sœurs aînées… Son arrivée à Hollywood avec les nouvelles habitudes de vie qui en découlent… Ses premiers rôles, ses premières amours, ses premiers mariages, ses premiers déboires… 

L’auteur nous raconte cette jeune femme sans faux-semblants. Bien sûr, c’était une star, mais bien sûr qu’elle était fantasque. Il raconte sa médication abusive, ses craintes, ses efforts, tout autant que ses réussites.  

En me plongeant dans ce livre, j’ai vu une icône du cinéma prendre vie pour moi. Tout d’un coup, elle ne m’est plus parue si inaccessible. Elle est redevenue une femme, une humaine comme toutes les autres. Une femme qui a souffert, beaucoup, qui a aimé, passionnément, et qui a joué, à l’excès. 

Les chapitres sont bien répartis, les sujets bien expliqués. Les anecdotes qui parsèment les pages me ravissent. Les extraits des journaux de l’époque ajoutent du poids au livre.  

Pour tous ceux et celles qui aiment redécouvrir des noms oubliés, ce livre est fait pour vous. J’ai redécouvert, à travers Judy Garland, tout un pan de l’histoire du cinéma, avec ses jolis côtés et ses coins sombres. 

Je ne peux que le recommander aux passionnés! 

6 commentaires

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :