la guerrière d’Argalone: un combat difficile de Frédérique ARNOULD

Romans

 Alexia a sauvé Tomas des griffes du Grahir et s’est réfugiée à Spéro grâce à ses pouvoirs magiques. Elle y retrouve monsieur Hary, Kévin, Fallia et Léona. Mais le prince William et ses compagnons sont restés aux mains de l’ennemi. Le royaume d’Argalone est ainsi privé de son prince héritier.
Cependant, Spéro se trouve sur le territoire de Dorduine, si bien qu’Alexia et ses amis ne sont pas en sécurité. Après avoir échappé à un encerclement de l’armée noire, ils s’efforcent de regagner leur pays.
Des dangers mortels les attendent, ainsi qu’une rencontre inattendue qui va tout changer. Et c’est plus forte, mais non moins terrifiée, qu’Alexia se lance dans son dernier combat contre Grahir.

Edition: Artalys

Nombre de pages: 240 pages

Mon avis: Après avoir sauvé Thomas d’une mort certaine, l’objectif d’Alexia est maintenant de mettre en oeuvre une stratégie qui permette enfin de clore cette guerre qui dure depuis 16 ans.
Mais les choses sont loin d’être simples, encore une fois. Traquenard, magie, complots, tout se met en travers du chemin de la magicienne et de ses amis. Malgré tout, la cohésion est la plus forte, et bien qu’ils subissent des pertes, ils tiennent bon coûte que coûte…
Ce troisième tome voit arriver la guerre qui oppose Argalone et Dorduine. Mêlant, comme dans les deux premiers tomes, magie et stratégie, l’auteur nous offre un combat épique digne de ce nom. Les passions amoureuses sont toujours aussi amoureuses, et si un triangle amoureux s’étaient installés dans le tome 2, il se trouve une solution dans ces pages-ci, ce qui est pour me plaire je dois dire.
Les évènements sont bien décrits, et les combats sont prenants. Les émotions sont bien présentes (même si j’ai parfois eu l’impression de quelques petites répétitions dans le texte). Les personnages ont évolué dans le bon sens au cours des trois tomes, et chacun a finalement conforté des amitiés profondes.
Je suis déçue par contre par la fin du roman… Je m’attendais à une épilogue, clôturant l’histoire d’un happy end. Bon bien sûr, on se doute de ce qu’il va arriver pour certains personnages, mais beaucoup d’autres tombent dans l’oubli. Le dénouement est également très rapide. A peine ai-je eu le temps de me dire « Ca y est, la guerre est finie », que déjà, le livre l’était aussi. Et j’ai trouvé ça dommage.
Bon malgré tout, je pense que ça reste une chouette petite série à lire, et j’ai passé de bons moments en sa compagnie.
Points attribués: 7/10
Je remercie l’édition Artalys pour cette lecture héroïque. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :