Documents

Leçon de danse de Claude BESSY

 Quelle petite fille n’a pas rêvé de devenir danseuse ? Ces corps harmonieux et légers, semblant s’élever sans efforts dans les airs, évoquent un univers onirique et merveilleux. Mais pour accéder à cet équilibre esthétique parfait, à cette technique complexe et exigeante, des années de travail acharné sont nécessaires. La sélection des jeunes enfants est impitoyable, les années de formation sont parsemées de concours, de répétitions inlassables, d’efforts physiques intenses, de larmes, parfois…
Claude Bessy, de par sa double expérience de danseuse et de pédagogue, lève le voile sur cet univers peu connu du grand public, et nous révèle tous les secrets de l’apprentissage des élèves, de la vie communautaire d’un corps de ballet, de la création d’un spectacle, de la solitude de l’artiste, des sentiments exaltés de l’étoile.
Jacques Moatti a photographié pendant plus de 20 ans les danseurs de l’Opéra de Paris, mais aussi le San Francisco Ballet, le Ballet de Pékin, la compagnie du XXe siècle de Maurice Béjart… Ainsi a-t-il a pu suivre les débuts d’Aurélie Dupont, de Marie-Agnès Gillot, de Manuel Legris, de Laurent Hilaire ou encore de Nicolas Le Riche. Tous ces danseurs étoiles ont été formés à l’École de danse de l’Opéra de Paris, dirigée, alors, par Claude Bessy.

Mon avis: Ce livre, j’avais hâte de le lire.
Le milieu de la danse classique est une chose mythique, voire mystique pour beaucoup. Très peu atteingnent cet endroit de danseuses courageuses, motivées, et dures à la tâche.
Claude Bessy, m’a permis, à travers son récit et ses photos, de découvrir l’envers du décor, les coulisses proprement dites.
Et là, j’y ai découvert qu’évidemment, bien plus encore qu’on ne le pense, que ce métier est loin d’être facile. Ce n’est pas juste de jolis tutus et de jolies élégantes, montées sur leurs pointes.
C’est un travail époustouflant d’entraînements journaliers. Elles vivent danse, car elle prend tout leur temps, toutes leurs aspirations. C’est une passion qui se développent en emploi. Un emploi bien rude d’ailleurs, car les efforts doivent rester absolument constant pour pouvoir le garder.
Leur vie de famille est réduite au minimum, car les entraînements et les représentations ne leur donnent pas vraiment le temps de créer des liens avec quelqu’un.
Quoique que Claude Bessy montre clairement avoir aimé sa carrière, et l’avoir vécue intensément, elle clame haut et fort que ce n’est pas fait pour tout le monde.
J’ai beaucoup aimé cette lecture. Les belles pages illustrées permettent de rêver un instant de se trouver parmi toutes ces belles demoiselles, et de découvrir certaines choses que l’on ne voit jamais, comme la création des costumes.
C’est un livre accessible à tous. Et tous les passionnés de danse y trouveront leur bonheur.
Points attribués: 8/10
Je remercie l’édition Hors collection pour cette lecture aérienne.
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :