A tire-larigot

Expression et proverbes

En grande quantité, énormément ou même excessivement

"Le peu qui restaient, confirmés par enquête généalogique, s’étaient cloîtrés en des tavernes où buvaient à tire-larigot en attendant la fin du monde."

René Favret
Le Retour de Pantagruel
Nombre de nos expressions trouvent leur origine dans l’argot des siècles passés. C’est le cas de cette étrange locution « à tire-larigot », qui s’écrit bien en deux mots, avec un tiret. Bien qu’elle soit souvent associée à l’action de boire, elle est aujourd’hui utilisée plus largement pour parler de grande quantité. Ainsi, on boit à tire-larigot comme les immeubles poussent à tire-larigot dans le quartier d’affaires parisien de La Défense.
Dans le français populaire du XVe siècle, « tirer » signifierait faire sortir un liquide pour le boire d’un coup sec. Voilà qui justifie l’association de cette expression avec la boisson. Mais que signifie « larigot » ? Il s’agit en fait d’une petite flûte, composante spécifique d’un orgue français. Dans le jargon populaire « flûter » signifie aussi boire. Mais l’origine et le pourquoi de l’association de « tire » et « larigot » ne sont pas très clairs.
Une version indique que cette expression vient de l’image du joueur de flûte assis, qui ressemble à une personne en train de boire. Une autre fait le lien entre le bruit fait par l’alcool tiré de son contenant et le son d’une flûte. Et d’après le Larousse du XXe siècle, cette expression fait référence à la cloche appelée « la Rigaud », présente dans la cathédrale de Rouen.
Cette cloche, très lourde à tirer, nécessiterait un gros effort physique, qui obligerait les sonneurs de cloches à boire beaucoup après avoir « tiré la cloche de la Rigaud ». Enfin, selon une origine paillarde, le larigot serait un refrain de chanson populaire qui invite les convives à lever leur verre.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :