Bilans

Bilan récapitulatif de janvier 2018

L'heure du bilan

Bonjour les amis

Janvier aura été bien animé!

De belles lectures, avec quelques coups de coeur…

De nouveaux rendez-vous qui se mettent en place…

Des projets qui se concrétisent….

L’année littéraire 2018 commence fort pour moi!

22

livres lus

6928

Pages tournées

23

livre ajoutés à la Pal

Ce qui fait donc un

+ 1 à ma Pal!

Mes coups de coeur

Mon avis sera bientôt en ligne

Mon avis sera bientôt en ligne.

Mon avis sera bientôt en ligne.

J'ai beaucoup aimé

Je suis déçue

Les sorties littéraires qui me tentent

Comme toujours, plusieurs livres me font bien envie!!! C’est pour ça que mon calendrier est là pour vous montrer touuuuuut ce que j’ai bien envie de lire ou de me procurer dans les prochaines semaines

Je vous ai retrouvé pour de nombreux rendez-vous

Mardy et Ozgo: Le monde d’en-dessous de Marie LENNE-FOUQUET

Edition: Sarbacane Nombre de pages: 224 pages 0 % <iframe style="width:120px;height:240px;" marginwidth="0" marginheight="0" scrolling="no" frameborder="0" src="//ws-eu.amazon-adsystem.com/widgets/q?ServiceVersion=20070822&OneJS=1&Operation=GetAdHtml&MarketPlace=FR&source=ac&ref=tf_til&ad_type=product_link&tracking_id=aufildespage-21&marketplace=amazon&region=FR&placement=B08GKXFDXJ&asins=B08GKXFDXJ&linkId=c0cb3889d59843f9c0701f7f1bdbe1c7&show_border=true&link_opens_in_new_window=true&price_color=333333&title_color=020c14&bg_color=f9d8d8"> </iframe><blockquote><strong>Résumé</strong>: À l’orée d’une forêt, les chats d’un village disparaissent un à un. Cela suffit à piquer l’insatiable curiosité de Mardy, 10 ans, l’aîné fantasque aux cheveux verts d’une famille atypique installée récemment. Pour résoudre le mystère, le garçon sera assisté de son petit frère Ozgo, tout aussi original que lui, perpétuellement déguisé et résolument lunaire, ainsi que de leur sœur encore bébé, Petite.  Leur quête les mènera jusque dans un monde souterrain peuplé de boules d’herbe parlantes et baveuses, les Ploozes, qui vivent sous le règne d’un… poireau. Mais oui, un poireau vivant, méchant, énorme et tyrannique. Ce dernier va s’emparer de Petite pour les besoins de son royaume, forçant les garçons à se lancer dans une aventure périlleuse pour récupérer leur petite sœur et aider les Ploozes à se libérer de l’oppression.  < p style= »text-align: center; »>Merci à l’édition Sarbacane pour cette adorable histoire Mon avis: Mardy et son petit frère sont hors du commun. Ils ne pensent pas toujours comme tout le monde, mais ce n’est pas grave. Ozgo ne porte que des déguisements depuis qu’il est en âge de choisir, et Mardy réfléchit toujours très vite.  Ils viennent d’emménager dans leur nouvelle maison, et depuis quelques jours, leur chat n’est pas rentré. Ils décident alors d’enquêter, parce qu’ils savent que Petite, leur petite sœur encore bébé, ne va plus tarder à le réclamer et qu’elle risque de faire une crise mémorable.  C’est de cette manière qu’ils vont découvrir quelque chose d’absolument incroyable…  On centre l’histoire sur deux enfants particuliers. Dans le sens positif du terme, j’entends. Parce qu’un enfant différent, ce n’est pas seulement des enfants avec handicap, ça peut aussi être parce qu’ils ont des capacités différentes.  Nos deux petits garçons sont intelligents, sont capables de réfléchir rapidement et de créer des plans. Ensemble, ils forment un duo absolument génial. Leur amour fraternel fait vraiment plaisir à lire, je dois vous le dire! Une confiance absolue les lie l’un à l’autre, et ils sont conscients des qualités de chacun.  Ils font la rencontre de petits personnages pour lesquels j’ai craqué littéralement: les Ploozes, petits êtres végétaux formant une communauté souterraine. Un style de personnage qui fait penser aux Minimoys, histoire que j’avais adoré également. Ils sont dirigés par contre par un chef détestable, qui a l’apparence d’un poireau (hihi).  Les deux frères, au hasard de leur enquête, vont tomber sur eux, et l’histoire prend un peu plus d’ampleur qu’une simple recherche de chat fugueur.  Enfin, Petite, la petite sœur, est un personnage dont on ne peut pas se passer! Elle gazouille, rit, est curieuse et… oui, fait des crises. Mais j’ai adoré le petit piquant qu’elle apporte à l’histoire.  L’histoire est vraiment chouette à découvrir. Ca se lit facilement, les images qui parsèment les pages sont superbes, et la police d’écriture utilisée est top. Je suis vraiment fan de cette présentation.  Voilà donc un titre que je conseillerais volontiers!

Read More

L’héritage du maître de chai de Kristen HARNISCH

Edition: L’Archipel Nombre de pages: 444 pages 0 % <iframe style="width:120px;height:240px;" marginwidth="0" marginheight="0" scrolling="no" frameborder="0" src="//ws-eu.amazon-adsystem.com/widgets/q?ServiceVersion=20070822&OneJS=1&Operation=GetAdHtml&MarketPlace=FR&source=ac&ref=tf_til&ad_type=product_link&tracking_id=aufildespage-21&marketplace=amazon&region=FR&placement=2809828903&asins=2809828903&linkId=5f8388c265ea9d26cdafdd79632c9329&show_border=true&link_opens_in_new_window=true&price_color=333333&title_color=020c14&bg_color=f9d8d8"> </iframe><blockquote><strong>Résumé</strong>: Décembre 1917. Sarah Lemieux a 40 ans. La fille du maître du chai et son mari Philippe exploitent avec courage leur vignoble californien d'Eagle's Run. Mais la situation devient critique. Des ligues bien-pensantes veulent interdire le négoce du vin dans la région. Et depuis l'entrée en guerre des États-Unis, en juillet, nombre de jeunes Américains tombent sur les champs de bataille du Vieux Continent. À 21 ans, Luc, leur fils adoptif, a pris les rênes du clos Saint- Martin, dans le Val de Loire, là où Sarah a grandi. Il y fait la connaissance d'Ondine, 17 ans, qui s'est murée dans le silence depuis que les Allemands ont tué sa mère sous ses yeux. Luc entend lui redonner le goût de la vie, mais il est appelé sur le front... Sarah saura-t-elle une fois encore préserver les siens et l'héritage familial ? </p></blockquote><p style="text-align: center;">Merci à l'édition Archipel pour ce dernier tome Mon avis: Sarah Lemieux a aujourd’hui 40 ans. Ses enfants, adoptifs ou pas, ont tous grandi. Et chacun commence à vouloir voler de ses propres ailes. Luc a repris le domaine français. Et il se retrouve donc en première ligne de la guerre qui ravage l’Europe. C’est sur ses terres qu’il recueille Ondine et son frère, Michel, qui ont fui Lille après avoir vu et subi des horreurs innommables.  Le danger est là, et chacun participe comme il le peut à l’effort de guerre. Dans le même temps, Sarah et Philippe s’inquiètent de leur avenir, en entendant les rumeurs de prohibition, qui les empêcheraient de continuer à vendre leur vin.  Kristen Harnisch nous offre un troisième et dernier tome à la saga du Maître de Chai. J’avais beaucoup aimé les deux premiers tomes, grâce aux thèmes traités, et aux faits historiques abordés.  Ce dernier opus ne fait pas exception. L’histoire se place cette fois sur deux événements importants de notre Histoire: La Première Guerre Mondiale et la Prohibition. Si la première est destructrice et mortelle, la seconde refaçonne l’image du monde à son niveau.  Nous sommes davantage centrés sur ce qu’il se passe en Europe, où nous suivons plusieurs personnages que nous avons découverts dans les autres tomes. On ne parle plus autant de Sarah et de Philippe, si ce n’est à travers leurs regards de parents.  Le style d’écriture est toujours le même: clair, net et capable de belles descriptions. Les romances ont également leur place dans l’histoire, ce qui permet un peu d’alléger l’ensemble.  Je pense que ce dernier tome clôt de très belle façon cette saga que j’ai découvert et suivi avec plaisir. Je resterai attentive aux futurs écrits de cette auteure et j’espère avoir l’occasion de découvrir une autre belle histoire.

Read More

Le dernier petit singe de Sarah COHEN-SCALI

Edition: Casterman Nombre de pages: 120 pages 0 % <iframe style="width:120px;height:240px;" marginwidth="0" marginheight="0" scrolling="no" frameborder="0" src="//ws-eu.amazon-adsystem.com/widgets/q?ServiceVersion=20070822&OneJS=1&Operation=GetAdHtml&MarketPlace=FR&source=ac&ref=tf_til&ad_type=product_link&tracking_id=aufildespage-21&marketplace=amazon&region=FR&placement=2203208805&asins=2203208805&linkId=2cab009b0c50bbd8e6ccf430955eecc9&show_border=true&link_opens_in_new_window=true&price_color=333333&title_color=020c14&bg_color=f9d8d8"> </iframe><blockquote><strong>Résumé</strong>: Une cabine Photomaton pas comme les autres, un terrible piège... pire que vos pires cauchemars !  Une photo. Une simple photo d’identité pour son futur passeport et le cauchemar de Karim, douze ans, commence.  Piégé à l’intérieur de la cabine Photomaton, Karim est contraint, pour s’en échapper, d’accepter une mission qui le dépasse, une sorte de pacte avec le Diable. Et alors qu’il se retrouve seul chez lui, de nuit, son appartement est le siège de phénomènes étranges et effrayants. Sa vie est en jeu, mais pas uniquement. Il doit venir en aide à quelqu’un d’autre. Et le Mal n’est pas forcément là où on le croit.  < p style= »text-align: center; »>Merci à l’édition Casterman pour cette chouette collection Mon avis: Karim doit absolument réaliser des photos pour son passeport. Mais son expérience au photomaton vire au cauchemar très rapidement…  Notre personnage principal a 12 ans. Il est, comme tous les adolescents, râleur sur les bords. Karim va vivre quelque chose de vraiment hors du commun.  Le sujet le plus important se dévoile en réalité à la fin de l’histoire. Et je ne voudrais pas trop en dévoiler. Mais je dois dire que ça m’a bousculé! On aborde ici une question que la société a déjà longuement commenté, mais qui continue à interpeller.  A travers le regard du jeune homme, les événements qui lui arrivent sont horrifiants. On est donc tout à fait dans la bonne collection proposée par Casterman. Des bruits dans le noir, des portes qui s’ouvrent ou se ferment, et bien sûr, le fait de se trouver seul chez soi le soir quand tout cela arrive.  La scène du photomaton est également pas mal tournée. On place le scénario dans un lieu que chacun utilise, ce qui donne des possibilités de frissons pour les jeunes lecteurs.  J’ai beaucoup aimé ce tome, je l’ai trouvé vraiment bien construit. L’histoire n’est pas trop longue, ce qui peut permettre de ne pas rébuter les jeunes qui ne lisent pas beaucoup mais qui aiment se faire peur. Je pense qu’il pourrait être utilisé comme lecture scolaire, car il permet beaucoup de travail par la suite sur la lecture.

Read More

C’est lundi, que lisez-vous? (335)

C’est lundi, que lisez-vous? Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Pixie Ce que j’ai lu la semaine dernière <a href="https://i1.wp.com/au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2020/09/couv-mardy-et-ozgo-600x.jpg" border="0" itemprop="url"> <meta itemprop="width" content="238"> <meta itemprop="height" content="357"> <img data-attachment-id="35487" data-orig-file="http://au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2020/09/couv-mardy-et-ozgo-600x.jpg" data-orig-size="600,900" data-comments-opened="1" data-image-meta="{&quot;aperture&quot;:&quot;0&quot;,&quot;credit&quot;:&quot;&quot;,&quot;camera&quot;:&quot;&quot;,&quot;caption&quot;:&quot;&quot;,&quot;created_timestamp&quot;:&quot;0&quot;,&quot;copyright&quot;:&quot;&quot;,&quot;focal_length&quot;:&quot;0&quot;,&quot;iso&quot;:&quot;0&quot;,&quot;shutter_speed&quot;:&quot;0&quot;,&quot;title&quot;:&quot;&quot;,&quot;orientation&quot;:&quot;0&quot;}" data-image-title="couv-mardy-et-ozgo-600x" data-image-description="" data-medium-file="http://au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2020/09/couv-mardy-et-ozgo-600x-200x300.jpg" data-large-file="http://au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2020/09/couv-mardy-et-ozgo-600x.jpg" src="https://i1.wp.com/au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2020/09/couv-mardy-et-ozgo-600x.jpg?w=238&#038;h=357" width="238" height="357" data-original-width="238" data-original-height="357" itemprop="http://schema.org/image" title="couv-mardy-et-ozgo-600x" alt="couv-mardy-et-ozgo-600x" style="width: 238px; height: 357px;" /> </a> <!-- close group --> <a href="https://i2.wp.com/au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2020/10/lécho-des-promesses.jpg" border="0" itemprop="url"> <meta itemprop="width" content="238"> <meta itemprop="height" content="357"> <img data-attachment-id="35319" data-orig-file="http://au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2020/10/lécho-des-promesses.jpg" data-orig-size="333,499" data-comments-opened="1" data-image-meta="{&quot;aperture&quot;:&quot;0&quot;,&quot;credit&quot;:&quot;&quot;,&quot;camera&quot;:&quot;&quot;,&quot;caption&quot;:&quot;&quot;,&quot;created_timestamp&quot;:&quot;0&quot;,&quot;copyright&quot;:&quot;&quot;,&quot;focal_length&quot;:&quot;0&quot;,&quot;iso&quot;:&quot;0&quot;,&quot;shutter_speed&quot;:&quot;0&quot;,&quot;title&quot;:&quot;&quot;,&quot;orientation&quot;:&quot;0&quot;}" data-image-title="l&amp;rsquo;écho des promesses" data-image-description="" data-medium-file="http://au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2020/10/lécho-des-promesses-200x300.jpg" data-large-file="http://au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2020/10/lécho-des-promesses.jpg" src="https://i2.wp.com/au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2020/10/lécho-des-promesses.jpg?w=238&#038;h=357" width="238" height="357" data-original-width="238" data-original-height="357" itemprop="http://schema.org/image" title="l&#039;écho des promesses" alt="l&#039;écho des promesses" style="width: 238px; height: 357px;" /> </a> <!-- close group --> <a href="https://i1.wp.com/au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2020/08/les-enfants-de-val-fleuri-1382359.jpg" border="0" itemprop="url"> <meta itemprop="width" content="222"> <meta itemprop="height" content="357"> <img data-attachment-id="35167" data-orig-file="http://au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2020/08/les-enfants-de-val-fleuri-1382359.jpg" data-orig-size="351,564" data-comments-opened="1" data-image-meta="{&quot;aperture&quot;:&quot;0&quot;,&quot;credit&quot;:&quot;&quot;,&quot;camera&quot;:&quot;&quot;,&quot;caption&quot;:&quot;&quot;,&quot;created_timestamp&quot;:&quot;0&quot;,&quot;copyright&quot;:&quot;&quot;,&quot;focal_length&quot;:&quot;0&quot;,&quot;iso&quot;:&quot;0&quot;,&quot;shutter_speed&quot;:&quot;0&quot;,&quot;title&quot;:&quot;&quot;,&quot;orientation&quot;:&quot;0&quot;}" data-image-title="les-enfants-de-val-fleuri-1382359" data-image-description="" data-medium-file="http://au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2020/08/les-enfants-de-val-fleuri-1382359-187x300.jpg" data-large-file="http://au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2020/08/les-enfants-de-val-fleuri-1382359.jpg" src="https://i1.wp.com/au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2020/08/les-enfants-de-val-fleuri-1382359.jpg?w=222&#038;h=357" width="222" height="357" data-original-width="222" data-original-height="357" itemprop="http://schema.org/image" title="les-enfants-de-val-fleuri-1382359" alt="les-enfants-de-val-fleuri-1382359" style="width: 222px; height: 357px;" /> </a> <!-- close group --> <a href="https://i0.wp.com/au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2020/09/ginette-kolinka.png" border="0" itemprop="url"> <meta itemprop="width" content="246"> <meta itemprop="height" content="357"> <img data-attachment-id="35553" data-orig-file="http://au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2020/09/ginette-kolinka.png" data-orig-size="255,369" data-comments-opened="1" data-image-meta="{&quot;aperture&quot;:&quot;0&quot;,&quot;credit&quot;:&quot;&quot;,&quot;camera&quot;:&quot;&quot;,&quot;caption&quot;:&quot;&quot;,&quot;created_timestamp&quot;:&quot;0&quot;,&quot;copyright&quot;:&quot;&quot;,&quot;focal_length&quot;:&quot;0&quot;,&quot;iso&quot;:&quot;0&quot;,&quot;shutter_speed&quot;:&quot;0&quot;,&quot;title&quot;:&quot;&quot;,&quot;orientation&quot;:&quot;0&quot;}" data-image-title="ginette kolinka" data-image-description="" data-medium-file="http://au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2020/09/ginette-kolinka-207x300.png" data-large-file="http://au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2020/09/ginette-kolinka.png" src="https://i0.wp.com/au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2020/09/ginette-kolinka.png?w=246&#038;h=357" width="246" height="357" data-original-width="246" data-original-height="357" itemprop="http://schema.org/image" title="ginette kolinka" alt="ginette kolinka" style="width: 246px; height: 357px;" /> </a> <!-- close group --> <!-- close row --> <p style="text-align: center;">Ce que je lis en ce moment</p> <img width="250" height="390" src="http://au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2015/02/burton-swinburne-tome-2-l-trange-cas-de-l-homme-mecanique-554950-250-400.jpg" alt="" loading="lazy" srcset="https://i0.wp.com/au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2015/02/burton-swinburne-tome-2-l-trange-cas-de-l-homme-mecanique-554950-250-400.jpg?w=250 250w, https://i0.wp.com/au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2015/02/burton-swinburne-tome-2-l-trange-cas-de-l-homme-mecanique-554950-250-400.jpg?resize=192%2C300 192w" sizes="(max-width: 250px) 100vw, 250px" /> Sir Roger Tichborne : perdu en mer. Le voici de retour pour revendiquer la fortune familiale. Mais est-ce bien lui ? Pour les classes supérieures, c’est de toute évidence un habile escroc ; pour les ouvriers de Londres, c’est le héros du peuple… Mais pour Burton, il est avant tout au centre d’un complot visant à escamoter de légendaires diamants connus sous le nom d’Yeux de Nga. L’enquête le mènera sur le domaine maudit des Tichborne… et à la rencontre du fantôme d’une sorcière ! Entre un manoir hanté et les rues de Londres secouées par des émeutes, de l’Amérique du Sud à l’Australie, d’un incroyable vol de bijoux à une possible révolution, Burton et Swinburne affrontent de terribles forces pour mettre un terme à une conspiration qui menace l’Empire britannique. Leur enquête aboutit sur un final étonnant qui les verra combattre les morts, un ennemi à naître, et entrevoir le passé préhistorique et le futur déchiré par la guerre ! Ce que je vais lire ensuite Après la mafia dans Vendetta, les services secrets dans Les Anonymes et le NYPD dans Les Anges de la nuit, R.J. Ellory s’attaque ici à une nouvelle mythologie américaine : les tueurs en série. Sur dix-huit mille assassinats par an aux États-Unis, seulement deux cents sont le fait de tueurs en série. Aussi les forces de police ne privilégient-elles que rarement la piste du serial killer. Lorsque quatre homicides sont commis en quinze jours à New York, selon des modes opératoires complètement différents, personne ne songe à faire un lien entre eux. Personne, sauf John Costello. Documentaliste au City Herald, et véritable encyclopédie vivante des serial killers, celui-ci découvre en effet que les quatre meurtres ont été commis à la date anniversaire d’un meurtre ancien, œuvre à chaque fois d’un tueur en série célèbre, selon des procédures rigoureusement identiques jusque dans les moindres détails. Y aurait-il dans la ville un serial killer qui s’inspire de ses prédécesseurs et leur rend ainsi un funèbre hommage ? En compagnie de Karen Langley, une journaliste du City Herald, et de Ray Irving, détective du NYPD, John va se livrer à la traque de cet assassin très particulier, à l’intelligence aussi fulgurante que morbide et à la virtuosité impressionnante. Dans cette rue typique de Londres, les habitants et voisins se disaient à peine bonjour et vivaient chacun de leur côté. Jusqu’à l’arrivée d’Alfie, un chat errant parti de chez lui quand sa maîtresse est décédée. Et du jour au lendemain, cet adorable petit félin a changé la vie de tout le quartier. Alors, quand une nouvelle famille s’installe dans la rue, Alfie sait qu’il va avoir du travail. Pourquoi ces gens ont-ils emménagé en pleine nuit ? Ne sont-ils pas un peu trop discrets ? Et pourquoi ont-ils toujours l’air si triste ? Intrigué, Alfie mène l’enquête, avec l’aide des autres chats du quartier. Et cette famille, plus qu’aucune autre, a besoin de l’aide d’Alfie. Parviendra-t-il à éclairer d’un jour plus souriant leurs moments les plus sombres ? Ou bien est-il déjà trop tard ?… Les aventures d’Alfie, le chat qui apporte de l’espoir et rend la vie plus douce. <img width="264" height="414" src="http://au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2018/05/alfie-un-ami-pour-la-vie-726926-264-432.jpg" alt="" loading="lazy" srcset="https://i2.wp.com/au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2018/05/alfie-un-ami-pour-la-vie-726926-264-432.jpg?w=264 264w, https://i2.wp.com/au-fil-des-pages.be/wp-content/uploads/2018/05/alfie-un-ami-pour-la-vie-726926-264-432.jpg?resize=191%2C300 191w" sizes="(max-width: 264px) 100vw, 264px" /> <h1 style="text-align: center;">Et vous, que lisez-vous?</h1>

Read More

Et vous, quel est votre bilan?

Un commentaire

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :