Détruite: J’ai épousé un pervers narcissique de Hélène MONTEL

Documents

Détruite: J'ai épousé un pervers narcissique de Hélène MONTEL

 Certaines relations amoureuses nous détruisent, au lieu de nous rendre heureux.

Hélène Montel relate de quelle manière insidieuse et sournoise son mari l’a anéantie peu à peu, jusqu’à la priver de volonté propre et de tout esprit critique.

Déstabilisée, affaiblie tant psychologiquement que physiquement, elle trouve pourtant le courage d’échapper à Dominique. Malgré leur séparation, il ne cessera de recourir à la manipulation et à l’intimidation. Luttant contre ses propres peurs et fantômes, Hélène va tenter de le tenir à distance d’elle-même et de leurs deux filles pour se reconstruire. Et pour aimer à nouveau.

Au-delà du témoignage, ce livre est un message d’espoir pour les femmes vivant sous l’emprise d’un conjoint manipulateur. En complément de ce récit, une psychologue montre comment procède un pervers narcissique, comment le reconnaître et, surtout, lui échapper.

Edition: Archipoche

Nombre de pages: 245 pages

Mon avis: Hélène se retrouve du jour au lendemain, abandonnée par son mari parti avec une autre, et seule avec ses deux filles à élever.
Mais l’enfer est là, et depuis bien plus longtemps qu’elle ne le pense. Elle a épousé un pervers narcissique. Qu’est-ce donc que cela? Ces dernières années, on a pu mettre un nom sur un comportement déviant, nuisant à la personne mais surtout à son entourage.
Manigance, mensonge, humiliation, tout est bon pour amoindrir la personne que le pervers narcissique cotoîe. Il cherche à pouvoir se prouver qu’il est meilleur que les autres. Et pour cela, il a besoin que les autres soient plus bas que terre.
Pourtant, au premier abord, ce sont des gens charmants, à qui on confie sa vie volontiers. Mais l’épouse est en général la première brimée. Et cela est fait de façon tellement insidieuse qu’en général, elle ne s’en rend même pas compte.
Hélène Montel raconte son parcours, de la rencontre de Dominique, jusqu’à la prononciation de son divorce, quatre ans après le départ de son mari. Un long parcours, semé d’embûches, de stress, et surtout d’incohérence de la part du mari.
Grâce à Hélène, qui témoigne de son vécu, on peut mieux visualiser ce que ces deux termes, pervers narcissique, peuvent cacher. Je pense qu’il serait utile de pouvoir faire parvenir ce livre à des femmes (et à des hommes, car ce comportement peut parfois également se manifester chez les femmes) démontrant une perte de leur identité propre, un changement profond dans leur comportement. Un peu comme une bouée de sauvetage.
J’ai été très touchée, en tout cas, par ma lecture. Hélène explique clairement ce qu’elle a vécu, ce dont elle ne s’est rendue compte qu’après sa séparation, et la reconstruction qu’elle a du s’imposer. Encore une fois, ce livre mérite à être connu.

Points attribués: 8/10

Je remercie l’édition Archipoche pour cette lecture salutaire.

Il vous tente?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :