Les morts sont parmi nous d’Alain Joseph BELLET

Documents

Les morts sont parmi nous d'Alain Joseph BELLET

Un père disparu vient rassurer sa femme et sa fille, un enfant tué par un chauffard communique avec ses proches, une femme chantonne à l’oreille du médium la chanson qu’elle fredonnait à sa sœur jumelle… Autant de témoignages qui démontrent la survivance de l’âme après la mort.

Dans ce nouvel ouvrage, Alain Joseph Bellet, aidé de ses guides, livre les conseils spirituels de différents Esprits, venus parler de leurs expériences terrestres et de leurs existences dans l’autre monde.

L’égoïsme, l’orgueil, la colère, la vengeance, l’ignorance, l’attachement aux biens terrestres et les diverses addictions sont quelques-unes des imperfections qu’il nous faut vaincre. L’important est d’apprendre à se connaître soi-même. Des conversations bouleversantes qui nous amènent à comprendre le véritable but auquel nous pouvons tous parvenir : être dans l’amour inconditionnel.

Edition: Du châtelet

Nombre de pages: 368 pages

Mon avis: Alain Joseph Bellet est un homme reconnu dans son métier, médium, et ayant des talents particuliers.
Dans ses livres, il parle de ses expériences de contact avec les défunts. Il parle d’anecdotes, de cas particuliers. Et il laisse certains de ses clients témoigner, et exprimer leurs ressentis par rapport à l’expérience qu’ils ont vécu.
En termes doux, calmes et simples, les disparitions d’êtres proches sont abordés de différentes manières.
En commençant ce livre, et en étant très ouverte au sujet, je dois dire que j’ai été assez vite acquise aux explications données. Les exemples ont l’air concret, les témoignages suffisamment convaincant. J’ai été abasourdie par certaines anecdotes, il faut bien le dire. Et la première moitié du livre n’a fait que me conforter dans l’idée que j’avais déjà: il y a bien une vie après la mort. Rien que pour cela, ce livre méritait d’être lu.
La seconde partie, par contre, m’a plus rapidement lassée. Entre les messages laissées par ses gardiens, des êtres présents pour le diriger et le protéger, et ses explications théologiques et/ou philosophiques, j’ai perdu de vue le principal attrait du livre. Mon intérêt s’est estompé, et je l’ai terminé avec nettement moins de plaisir.
Je reste donc sur un avis mitigé quant à la teneur du livre, mais pas du tout par rapport aux récits lus dans la première partie de livre.  Je pense qu’il peut réellement réconforter les personnes endeuillées.

Points attribués: 6/10

Je remercie l’édition du Chatelet pour cette lecture particulière.

Il vous tente?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :