La Bête du Gévaudan et autres histoires vraies de Jean-Claude BOURRET

Documents

 Sous le règne de Louis XV, de 1764 à 1767, une créature monstrueuse sème la terreur dans le Gévaudan, tuant 52 personnes. Une bête, certes, mais que nul n’avait jamais vue. S’agit-il d’un loup ? D’un monstre ? Ou bien d’un homme ? Le mystère demeure…À Paris, au XIXe siècle, on dit voir une silhouette rôder dans les cimetières, s’acharner sur les morts – et surtout les mortes. Crimes de sorcellerie ou pervers sexuel ?
En 1977, à Uruffe, commune de Lorraine, une femme est retrouvée calcinée dans son appartement, qui pourtant demeure intact. Comment est-ce possible ?
La Bête du Gévaudan, les possédées de Loudun, le vampire de Montparnasse, les fantômes du Trianon et les combustions spontanées d’Uruffe : les faits ne sont pas toujours ce qu’ils paraissent être. Jean-Claude Bourret nous invite à un voyage à travers le temps – et à travers la raison – pour réexaminer des affaires encore mystérieuses qui demeurent à ce jour des énigmes scientifiques.

Edition: Archipel

Nombre de pages: 285 pages

 
Mon avis : J’aime les mystères non élucidés, les légendes urbaines, et les faits insolites de l’Histoire.
Quand j’ai reçu ce livre, je savais déjà que j’allais me régaler.
Cinq histoires, véridiques, sont relatées dans ce livre.
Un moine accusé de sorcellerie, par des religieuses qui plus est, condamné au bûcher, sur dires et manifestations ambigües des dites bonnes sœurs. A l’époque, bien que le moine n’ait pas vraiment une réputation angélique, il était quand même peu courant de voir un prêtre se faire accuser de sorcellerie !
La fameuse Bête du Gévaudan aura fait couler beaucoup d’encre. Entre suspicion, imagination, déformation du souvenir, et autres extrapolations, qu’était vraiment cet animal qui aura tout de même commis près de 400 meurtres sur deux ans et demi ?
Croiser Marie-Antoinette en se promenant dans les jardins de Versailles, est-ce vraiment possible ? C’est ce qu’on prétendu deux anglaises parties en vacances en France en 1907. Elles ont écrit un livre, ont donné des tas d’interviews et n’ont jamais changé leurs versions. De quoi se poser des questions…
Un vampire aurait-il hanté les cimetières de France ? Qui aurait pu ainsi commettre tant d’atrocités sur des dépouilles ? Il sera découvert tout à fait par hasard l’identité celui qu’on voyait déjà comme le cousin de Dracula.
Et enfin, qu’en est-il vraiment des combustions spontanées ? Aujourd’hui encore, on ne sait ce qui provoque ce phénomène, malgré de nombreux cas recensés.
J’ai savouré chaque chapitre. Anecdotes en nombre, témoignages, archives, l’auteur a réalisé un travail très complet de documentation. Et j’adore ça ! Je n’ai pas vu le livre passer, plongée que j’étais dans ma lecture.
Le rythme est parfait, ni trop rapide, ni trop long. L’auteur a le bon ton pour donner envie de découvrir ce qu’il a à dire sur les sujets proposés.
Voilà un livre qui va trouver une bonne place sur mon étagère Histoire. Je le conseille vivement à tous ceux qui sont, comme moi, curieux de découvrir de nouvelles choses. 
Points attribués : 10/10
Je remercie l’édition Archipel pour cette lecture vraiment très intéressante.
Il vous tente?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :