Nées sous X: L’enquête interdite de Sabine MENET

Documents

Nées sous X: L'enquête interdite de Sabine MENET

À l’âge de 33 ans, Sabine Menet découvre son adoption cachée. En bonne enquêtrice, elle met tout en œuvre pour retrouver l’identité de sa mère biologique, alors que tout ou presque l’en empêche en France. Confrontée aux rouages administratifs entourant l’accouchement sous X, elle se rapproche de milieux associatifs, militants et politiques. Son enquête va durer quatre ans.

Pendant cette période, elle s’attache à comprendre la psychologie de l’abandon, tant au niveau de la mère que de l’enfant, avec une réflexion plus poussée sur les conséquences qu’une révélation tardive produit chez un adulte.

La question de l’identité est centrale. Au cours de son enquête, l’auteur découvre que les secrets des origines peuvent s’avérer un vrai champ de mines psychique, et retrouve les mêmes résonances auprès des pupilles et des personnes nées par insémination artificielle avec donneur anonyme.

Edition: Lemieux

Nombre de pages: 224 pages

Mon avis: Sabine Menet a découvert tout à fait par hasard qu’elle avait été adoptée. Elle n’y était pas préparée, et ce secret énorme abîme à partir de ce jour-là sa vie d’adulte. Parce qu’en plus, elle est née sous x.
Et dans la logique des choses, il est donc impossible de retrouver sa mère biologique. Mais Sabine veut savoir. Et c’est un combat de longue haleine qu’elle va mener durant plusieurs années.
Ce parcours, semé d’embûches, de portes qui se ferment, de refus des administrations, des coups de téléphones, et de périodes d’attente, est plus qu’éprouvant. Car après tout, quelle est finalement la part des choses qui est génétique, et l’autre, celle qu’on a cru vraie depuis sa naissance?
Sabine met des mots sur tout cela, et quitte à choquer, mais surtout à appeler à l’aide, elle parle de tout cela. Elle réexplore toutes ces années d’incertitudes et de recherches.
J’ai été bouleversée. Oui, bien sûr, j’ai déjà entendu parler de ces naissances sous x. Mais jamais je ne me suis arrêtée sur le besoin de ces enfants, devenus adultes, de connaître leurs origines. Jamais je n’ai été plus loin que: ils ont été adoptés. Et là, gifle magistrale, j’ouvre ce livre.
Et je suis Sabine qui montre comment elle a vécu cette découverte, comment ces mères qui ont abandonné leurs enfants réagissent quand on les retrouve. Et j’ai ouvert grand les yeux, j’ai eu le coeur qui a battu quand elle a expliqué ses recherches dans des registres de naissances, et l’espoir qu’elle plaçait dans chacun de ses courriers envoyés à différentes administrations.
Il faut du courage pour mener, jusqu’au bout, ce genre de recherches. Il faut s’acharner, et c’est bien ce que Sabine explique à travers ce livre.
Ce témoignage est important, parce qu’il met en lumière un sujet dont on parle très peu. Et je pense qu’il mérite d’être largement diffusé.

Points attribués: 8/10

Je remercie l’édition Lemieux pour cette lecture bouleversante.

Il vous tente?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :