« Ça faisait cinq ans et c’était toujours aussi présent. Chaque souvenir de cet hiver et de ce qui avait suivi… 

Elle se rappelait encore les « au revoir » dans la gare. Rosalie, Tim et elle qui pleuraient dans les bras les uns des autres. Rosalie qui disait « Ça va aller. On se revoit tous bientôt, hein? ». […] Ils ne s’étaient plus jamais retrouvés tous les trois. Ils n’avaient plus jamais remis les pieds au chalet. Ni les uns ni les autres. » 

La vie les a séparés. 

Mais quand, cinq ans plus tard, à la veille de noël, Gabriel disparaît, laissant dans l’angoisse Rosalie et leurs deux enfants, elle les appelle à l’aide : Tim, Anton, Ambre. Elle les réunit tous autour de sa table, à Arvieux. 

Tim a perdu son regard d’enfant, Anton est en fauteuil roulant, il n’a plus en lui que de la colère. Ambre dort dans le cou de Marc, dans ses cheveux qui sentent le cuir. Ils se retrouvent tous les uns en face des autres, cinq ans après, au milieu des restes de rancœur, de regrets, de sentiments. Au milieu des larmes refoulées. Cinq ans après, ils ont perdu leur spontanéité. Ils se sont fait avoir. Ils sont devenus des adultes. Des vrais. Cinq ans après, tout à changé… Tout ? 

7/10

448 pages

Merci à l’édition Albin Michel et Netgalley

Il peut se passer tant de choses en cinq ans. On se perd de vue, on construit sa vie, ou on dérive. 

Ambre a fait son chemin à Lyon, loin de ceux qui l’avaient accompagnée, lors de sa reconstruction personnelle, cinq ans plus tôt. Mais lorsque Rosalie appelle au secours, la jeune femme doit s’y résoudre: elle doit renouer avec ce chapitre de sa vie, retrouver ceux qui l’ont fait souffrir et qu’elle a tant aimés. 

Le petit groupe d’anciens saisonniers d’Arvieux se rassemble, amenant dans les bagages des secrets, des douleurs enfouies. Vont-ils pouvoir faire face à tout ça?… 

J’avais beaucoup aimé le premier tome de cette histoire, que j’ai lu il y a peu. Les chemins croisés des différents saisonniers étaient intéressants, emplis de bonheur, de douleur, et de reconstruction. 

J’ai retrouvé les mêmes ingrédients dans ce second volume. Tout d’abord, j’apprécie que le temps se soit un peu écoulé avant les retrouvailles. Cela laisse la place à davantage de détails sur les vies de chacun: Rosalie qui a agrandi sa famille, Anton qui a fait une rééducation, Ambre qui a trouvé un boulot qui lui plaît. Autant d’éléments qui nous permettent de comprendre que les personnages ont “grandi”, se sont étoffés. Ils ont continué à vivre en notre absence. 

J’ai retrouvé les mêmes sentiments douloureux d’un triangle amoureux, les incertitudes des uns, le réconfort des autres.  

C’est une histoire qui se lit agréablement, facilement. Pas de difficultés à s’imaginer les scènes, ni les réactions que nous exposent l’auteur.  

Voilà donc une série que j’ai apprécié. Et je me dis que, peut-être, l’auteur nous offrira l’occasion de les retrouver à nouveau. Qui sait? 

aufildespages

aufildespages chroniqueuse littéraire

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :