J’étais à sa merci de Tina RENTON

Documents

 Tina a six ans lorsque sa mère se remarie avec Dave. Pendant des années, elle subit les attouchements puis les viols de son beau-père sans oser rien dire. Tina a recherché durant toute son enfance l’amour de sa mère, allant jusqu’à se casser le poignet pour attirer son attention ne serait-ce que quelques heures. Et quand elle ose enfin parler, sa mère choisit le confort matériel que lui apporte Dave plutôt que la sécurité de sa fille.
Mais à trente ans, Tina passe une licence en droit et porte plainte contre Dave. Courageusement, elle témoigne au procès et le violeur est lourdement condamné.

Edition: Presses de la Cité

Nombre de pages: 360 pages

Mon avis : Tina raconte son enfance, son adolescence et sa descente aux enfers. Sa mère se met en ménage, alors qu’elle a 6 ans. Bien sous tous rapport, Tina a l’impression d’avoir trouvé en sa personne le père aimant dont elle manque.
Sauf que David ne s’arrête pas aux manifestations d’affection normales. Cela dégènère, lentement, et insidieusement. Les attouchements, les caresses incestueuses et finalement les viols se multiplient.
Tina va subir les attouchements de son beau-père durant plusieurs années, avant de s’échapper de tout cela. Malgré tout, sa vie d’adulte n’en est pas plus simple. Les sévices qu’elle a subi la détruisent intérieurement, et elle va alors entamer une procédure judiciaire qui puisse condamner cet homme.
Ce récit est bouleversant, émouvant, et j’ai été choquée par le comportement de sa mère, indifférente à ses enfants, et principalement à sa fille. Bien qu’ayant connaissance finalement de ce qui se passe, elle préfère passer sous silence les agissements de son mari et le garder avec elle, plutôt que de protéger sa fille, tout ça pour des soucis financiers.
Cette femme a eu un courage énorme de se démener pour atteindre son objectif : devenir avocate. Elle a eu le cran de tout affronter, même quand son mari a quitté le bateau, que ses enfants se sont éloignés. Elle a tenu bon et elle a eu gain de cause.
Elle est un exemple vivant pour toutes ces jeunes filles qui ont eu à subir la même situation.
Points attribués : 10/10
Je remercie les Presses de la Cité pour cette lecture bouleversante.
Petit Bonus
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

  1. lalitote 25/09/2015 7 h 57 min

    Pfouuu c'est du lourd je ne sais pas si je supporterai je suis en train de lire le témoignage de natasha Kampush c'est édifiant aussi

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :